1 min

Le Canada interdit à ses employés d’utiliser WeChat et Kaspersky

Le gouvernement fédéral va bannir le réseau social chinois et l’antivirus russe des portables de ses salariés.

La présidente du Conseil du Trésor canadien, Anita Anand, a annoncé, le 30 octobre 2023, que son gouvernement allait interdire à ses salariés d’utiliser les applications WeChat et Kaspersky. La dirigeante principale de l’information du Canada, Catherine Luelo, estime en effet que les applications du réseau social chinois et de l’antivirus d’origine russe « présentent un niveau de risque inacceptable pour la vie privée et la sécurité ».

« Sur un appareil mobile, les méthodes de collecte de données des applications WeChat et Kaspersky donnent un accès considérable au contenu de celui-ci », précise Anita Anand dans un communiqué. « À compter du 30 octobre 2023, la suite d’applications WeChat et Kaspersky sera supprimée des appareils mobiles fournis par le gouvernement. De plus, les utilisateurs et utilisatrices de ces appareils ne pourront plus télécharger ces applications à l’avenir », détaille-t-elle.

La présidente du Conseil du Trésor a toutefois assuré que rien n’indiquait actuellement que ces applications avaient permis de dérober des données personnelles. Le reste de la population canadienne a d’ailleurs toujours le droit de s’en servir. L’exécutif invite cependant les utilisateurs à consulter les conseils du Centre de la sécurité des télécommunications pour évaluer à quels risques ils s’exposent.

Partager cet article avec un ami