1 min

Gatewatcher lève 25 millions d’euros

L’éditeur de cybersécurité Gatewatcher annonce sa première levée de fonds, de 25 millions d’euros, pour répondre à ses besoins de recrutement.

Fondé en 2015, l’éditeur parisien de cybersécurité Gatewatcher avait jusqu’ici soutenu sa croissance uniquement par de l’autofinancement. Membre du Campus Cyber, il est en train d’y installer l’ensemble de ses activités, dans un espace de 750 m².

Gatewatcher commercialise notamment une plate-forme NDR, baptisée AlonIQ, qui associe IA et cartographie pour assurer une protection optimale des SI et des plate-formes cloud. Sa sonde Trackwatch est certifiée par l’ANSSI depuis 2019. Ce champion hexagonal compte parmi ses clients EDF, Sanofi et plusieurs ministères, dont celui des Armées, pour une centaine d’infrastructures protégées et un CA de 15 millions d’euros.

Ce 14 février 2022, Gatewatcher a annoncé sa première levée de fonds, à hauteur de 25 millions d’euros, via un tour de table de 15 millions d’euros auprès du fonds Kepler Cheuvreux Invest et un financement en dette à hauteur de 10 millions d’euros.

« Cela fait 7 ans que nous faisons nos preuves en termes de commercialisation de produits cybersécurité et cette levée va nous permettre d’accélérer notre développement commercial en France et à l’international », détaille Jacques de La Rivière, co-fondateur et président de Gatewatcher.

Dotée pour l’heure de 70 salariés, Gatewatcher ambitionne de recruter cette année 200 nouveaux collaborateurs, dont 100 pour son activité commerciale, 50 pour son marketing et 50 pour sa R&D. Disposant pour l’heure de bureaux à Paris, Rennes et Marrakech, Gatewatcher va par ailleurs ouvrir au moins trois nouvelles antennes, à Toulouse, en Allemagne et au Royaume-Uni.

« Nous travaillons avec des partenaires intégrateurs, des SOC ou des clients qui installent notre solution via un tiers. Nous prévoyons d’étendre à l’étranger notre réseau de revendeurs, en France nous sommes déjà bien implantés », expose Jacques de La Rivière. La jeune pousse veut ainsi atteindre un CA de 90 millions d’euros d’ici 2027, dont les deux-tiers à l’international (contre 20% aujourd’hui).

Gatewatcher envisage par ailleurs une introduction en Bourse sur la place EuroNext Growth d’ici 2 ans et ne vise pas à court terme le marché américain, qui impose des moyens beaucoup plus conséquents.

Partager cet article avec un ami