1 min

Sur Google, refuser les cookies sera enfin aussi simple que les accepter

Google va enfin mettre ses sites en conformité avec les règlements européens, et permettre un refus des cookies aussi simple que leur acceptation.

En janvier 2022, la CNIL a condamné Google à 150 millions d’euros d’amende pour non-respect des lois européennes sur l’acceptation des cookies. L’autorité française avait en effet constaté que, sur les sites google.fr et youtube.fr, refuser les cookies tiers était beaucoup plus complexe que les accepter. Ce type de fonctionnement revenait pour la CNIL à « décourager les utilisateurs de refuser les cookies et les inciter à privilégier la facilité du bouton ‘j’accepte’« .

Dans un billet de blog daté du 21 avril 2022, Google a annoncé se mettre enfin en conformité avec les lois européennes, et proposer des bannières de consentement où le bouton « Tout refuser » est aussi visible que le bouton « Tout accepter ». Cette modification est déjà active en France sur YouTube et Google. Elle sera ensuite déployée dans le reste de l’Espace Économique Européen, au Royaume-Uni et en Suisse. Aucun calendrier n’a été révélé.

Google planche depuis plusieurs mois sur une alternative aux cookies tiers (que Chrome doit abandonner en 2023) pour le ciblage publicitaire. Trois API permettant un ciblage respectueux du RGPD sont actuellement disponibles pour être testées par les développeurs, dans la version Canary de Chrome.

Partager cet article avec un ami