1 min

IBM z16 : un mainframe avec IA en temps réel pour lutter contre la fraude

Ce 5 avril 2022, IBM a présenté son nouveau mainframe, le z16, doté d’une puce équipée d’un accélérateur d’IA, permettant une « révolution » dans la lutte contre la fraude, et capable de résister à une attaque quantique.

Les géants de la finance, de l’assurance, des services publics et, plus globalement, de l’économie continuent de confier leurs applications critiques à des mainframes, qui constituent toujours la colonne vertébrale de leurs transactions.

Le marché des mainframes est largement dominé par IBM, qui fournit les 2/3 des entreprises du Fortune 100, 45 des 50 premières banques mondiales, 8 des 10 premiers assureurs et 7 des 10 premiers retailers mondiaux.

IBM vient de dévoiler, ce 5 avril 2022, son nouveau modèle de mainframe, baptisé z16, équipé d’une nouvelle puce, Telum. Cette dernière bénéficie notamment d’un accélérateur d’IA pour les traitements de données à grande échelle en environnement critique.

Catherine Chauvois, directrice de la division mainframe d’IBM, y voit une « révolution » : « les inférences sont réalisées directement sur le processeur en temps réel, avec une latence beaucoup plus faible qu’auparavant. Cela signifie que les clients vont pouvoir exécuter leurs modèles de détection de fraude sur 100% des transactions, là où l’on ne pouvait en vérifier que 10% auparavant ».

Selon les chiffres d’IBM, le z16 pourrait traiter 300 milliards de demandes d’inférence par jour, avec une latence d’une milliseconde. De quoi offrir une progression exponentielle à la détection des fraudes.

Selon IBM, le z16 est aussi le premier système capable de résister aux attaques quantiques (qui pourraient, d’ici quelques années, casser les chiffrements actuels les plus robustes), grâce à des algorithmes de chiffrement par réseau euclidien, une approche « mathématiquement résistante à un algorithme de Lattice » développée en collaboration avec IBM Zurich et l’ENS de Lyon.

Partager cet article avec un ami