1 min

Messagerie instantanée : Matignon veut imposer Olvid au gouvernement

Les ministres, les secrétaires d’État et leurs cabinets vont devoir abandonner WhatsApp, Signal et Telegram.

La Première ministre Élisabeth Borne a adressé, le 22 novembre 2023, une circulaire aux ministres, secrétaires d’État, directeurs de cabinet et membres des cabinets de son gouvernement. Elle les y enjoint de cesser d’utiliser des messageries instantanées étrangères, et de leur préférer, à partir du 8 décembre 2023, Olvid, une solution privée française. Ils pourront aussi utiliser Tchap, une application sécurisée développée pour les fonctionnaires français, il y a trois ans.

Sans les nommer, Matignon veut donc proscrire du gouvernement WhatsApp, Signal ou Telegram, pourtant très utilisées par les politiques français. « Ces outils numériques ne sont pas dénués de failles de sécurité et ne permettent ainsi pas d’assurer la sécurité des conversations et des informations partagées par leur intermédiaire », lit-on dans la directive.

« Afin de contrer les menaces qui découlent de l’utilisation de ces applications, la société française Olvid a développé une messagerie instantanée qui garantit la protection des données de ses utilisateurs grâce à un annuaire décentralisé et un chiffrement des messages de bout en bout, tout en conservant les mêmes fonctionnalités que les applications actuelles », ajoute la Première ministre.

Conçue par une start-up parisienne d’une quinzaine de personnes, Olvid a obtenu en 2020 une certification de sécurité de premier niveau de l’Anssi. L’application propose nativement un chiffrement de bout en bout de toutes les conversations, mais aussi de l’ensemble de leurs métadonnées.

Partager cet article avec un ami