1 min

Microsoft milite pour plus de femmes dans la cybersécurité

Microsoft veut inciter davantage de femmes à faire carrière dans la cybersécurité, pour aider à pourvoir les 2,5 millions d’emplois vacants, mais aussi pour stimuler l’innovation.

Vasu Jakkal, vice-présidente de Microsoft chargée de la sécurité, de la conformité, de l’identité et de la gestion, a présenté, mi-mars 2022, une enquête sur la place des femmes dans la cybersécurité. En 2021, elles ne représentaient en effet que 25 % de la main d’oeuvre mondiale du secteur.

L’enquête de Microsoft Security révèle notamment que 54 % des femmes et 45 % des hommes qui y travaillent estiment que le secteur souffre de préjugés sexistes. Ce qui se ressent sur la confiance des employées : deux fois moins de femmes que d’hommes (10 % contre 21 %) se sentent suffisamment qualifiés pour postuler à un emploi dans la cybersécurité.

Ces préjugés sont si ancrés que les femmes sont même plus nombreuses que les hommes (27 % contre 21 %) à juger les hommes plus doués pour les hautes technologies.

« J’ai toujours senti que la cybersécurité était une vocation, mais comme le montre notre enquête, le parcours n’est pas toujours facile. J’ai souvent été la seule femme ou personne de couleur à la table des négociations. Et si j’ai relevé tous les défis qui se sont présentés à moi, j’ai parfois douté de moi et lutté contre le syndrome de l’imposteur. C’est le cas de la plupart d’entre nous, surtout des femmes. L’important, c’est qu’avec le temps, nous trouvons notre voix et apprenons à nous exprimer », synthétise la vice-présidente de Microsoft.

Favoriser les carrières des femmes dans la cybersécurité permettrait en effet de combler une partie du manque de talents dans le secteur – environ 2,5 millions d’emplois y sont actuellement à pourvoir dans le monde.

Vasu Jakkal rappelle également que de nombreuses études montrent que la diversité dans le recrutement stimule la rentabilité et l’innovation des entreprises, en apportant de nouvelles idées, perspectives et expériences.

Partager cet article avec un ami