1 min

Le ministère de la Justice frappé par le ransomware Lockbit 2.0

Le groupe de ransomware Lockbit 2.0 a lancé ce midi une attaque contre le site du ministère de la Justice français, qui est resté inaccessible pendant plusieurs minutes ; les pirates menacent de publier les données volées d’ici le 10 février

Ce 27 janvier, vers 13h, le site Internet du ministère de la Justice français, http://www.justice.gouv.fr, a été victime d’une cyberattaque qui l’a rendu inaccessible pendant plusieurs heures.

Le journaliste Marc Renfer, de la Tribune de Genève, a identifié sur le darkweb la provenance de l’attaque : le groupe de ransomware Lockbit 2.0 y annonce avoir piraté le site, et menace de publier des documents le 10 février 2022 à 11h20, sans préciser leur nature ni le montant de la rançon réclamée.

Ce mode opératoire est classique pour Lockbit : le groupe de pirates avait agi ainsi après avoir chiffré, début janvier 2022, des données de Thales, finalement rendues publiques mi-janvier 2022.

«Le ministère de la Justice a pris connaissance de l’alerte, et s’est immédiatement organisé pour procéder aux vérifications nécessaires, en lien avec les services compétents dans ce domaine», a officialisé le ministère.

Partager cet article avec un ami