1 min

Les responsables du vol de cryptomonnaies de FTX identifiés

La justice américaine accuse trois personnes d’avoir, grâce à un échange de carte SIM, volé plus de 400 millions de dollars.

Cyber criminalité - 12 février 2024

La justice américaine a lancé, début février 2024, des poursuites pénales contre trois personnes, suspectées d’avoir volé plus de 400 millions de dollars (371 millions d’euros) à la plateforme de cryptomonnaie FTX. Cette spectaculaire cyberattaque a eu lieu le jour même de l’annonce de la mise en faillite de ce géant des crypto-actifs, le 11 novembre 2022.

En novembre 2023, un tribunal new-yorkais a jugé l’ex-président de FTX, Sam Bankman-Fried, coupable de fraude, d’association de malfaiteurs et de blanchiment d’argent. Convaincu d’avoir détourné des fonds de sa plateforme, il connaîtra sa peine le 28 mars 2024. Sam Bankman-Fried n’aurait toutefois aucune implication dans le vol du 11 novembre 2022.

Selon la justice américaine, deux hommes et une femme, vivant à Chicago, Indianapolis et Colorado Springs, en seraient responsables. Les trois personnes se seraient rendues dans plusieurs Apple Stores ou opérateurs mobiles, dans une dizaine d’États américains, pour réaliser une série d’arnaques par SIM-swapping.

Elles auraient usurpé l’identité de nombreuses victimes et en prétextant une perte de smartphone, obtenu de nouvelles cartes SIM. Ces accès frauduleux à des lignes téléphoniques leur auraient permis de détourner des fonds, pour des butins allant, hors FTX, de 15 000 à 1 millions de dollars (de 14 000 à 930 000 euros). C’est donc un échange de carte SIM qui leur a donné les accès nécessaires à la plateforme de crypto-actifs pour voler ces 400 millions de dollars, même si l’acte d’accusation ne précise pas comment.

D’anciens salariés de FTX ont raconté à Wired, en décembre 2023, cette journée mémorable du 11 novembre 2022. Les cybercriminels s’apprêtaient en effet à subtiliser plus d’un milliard de dollars (930 millions d’euros). Mais les équipes de la plateforme ont réussi à les prendre de vitesse et à sauver plus de la moitié de cette somme, via un transfert sur un portefeuille froid.

Partager cet article avec un ami