1 min

Ukraine : le chef du service de cybersécurité accusé de corruption

Soupçonné d’avoir détourné 1,5 million d’euros, Iouri Chtchygol est sous les verrous.

Le parquet national anti-corruption ukrainien a annoncé, le 23 novembre 2023, la mise en détention provisoire pour deux mois du haut-fonctionnaire Iouri Chtchygol, accusé de corruption. Il dirigeait depuis trois ans le Service d’État des communications spéciales, chargé notamment de la cybersécurité des structures gouvernementales de l’Ukraine. Le 20 novembre 2023, l’exécutif l’avait démis de ses fonctions, ainsi que son adjoint Viktor Zhora.

Le bureau d’enquête national accuse Iouri Chtchygol d’avoir détourné 1,5 million d’euros, en 2021 et 2022, en surfacturant des achats de logiciels cyber de sociétés étrangères. Ces fonds auraient été ensuite transférés à l’étranger, pour y être blanchis et distribués entre les membres du réseau criminel dont Iouri Chtchygol faisait partie. L’enquête vise également son adjoint et quatre autres personnes. Ces six accusés risquent jusqu’à six ans de prison.

Cette opération judiciaire s’inscrit dans le vaste plan de lutte contre la corruption mis en place par le président ukrainien Volodymyr Zelensky. La chute de Iouri Chtchygol a valeur d’exemple d’impartialité. En effet, l’efficacité de ses services, qui défendent victorieusement l’Ukraine contre les cyberattaques russes, aurait pu lui assurer une certaine mansuétude.

Partager cet article avec un ami