1 min

Une cyberattaque frappe les sites gouvernementaux de l’Ukraine

Dans un contexte diplomatique et militaire explosif avec la Russie, l’Ukraine a été victime, ce 14 janvier, d’une cyberattaque visant plusieurs sites gouvernementaux.

Cyber criminalité - 18 01 2022

Dans la nuit du 13 au 14 janvier 2022, une cyberattaque « globale » a frappé plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens, dont ceux des ministères des Affaires étrangères, de l’Éducation et des Sciences, et des Situations d’Urgence. Par mesure de sécurité, la plupart de ces sites ont été immédiatement désactivés.

Dès le 14 janvier, les autorités ukrainiennes se sont montrées rassurantes sur les conséquences de l’attaque : « Des messages provocateurs ont été affichés sur les pages d’accueil de ces sites, mais le contenu desdits sites n’a pas été modifié et aucune fuite de données personnelles n’a eu lieu, selon les informations disponibles. Une grande partie des ressources gouvernementales ayant été affectées ont déjà été rétablies, et les autres seront de nouveau accessibles très bientôt », précisent ainsi les services de renseignement ukrainiens.

L’attaque n’a pas été revendiquée, et, pour l’heure, les autorités ukrainiennes n’ont désigné aucune piste. Elle survient toutefois dans un contexte où la Russie a massé plus de 100 000 soldats à la frontière ukrainienne, et menace d’envahir son voisin si l’Occident n’accepte pas les demande russes d’un recul de l’OTAN à l’Est de l’Europe.

Les messages postés sur les sites par les pirates visaient par ailleurs manifestement à saper la confiance des Ukrainiens dans leur gouvernement (en indiquant notamment un vol de données massif), ou à raviver les tensions diplomatiques avec la Pologne, en évoquant notamment en polonais des milices ukrainiennes ayant massacré des Polonais pendant la Seconde Guerre mondiale. La Pologne fait partie de l’OTAN et soutient Kiev face à la menace russe.

Partager cet article avec un ami