1 min

France : où en sont les startups cyber ?

Une étude fait le point sur l’écosystème des startups de cybersécurité en France : si les levées de fond ont explosé en un an, le secteur souffre d’un manque d’innovation et d’ambition.

Wavestone, Bpifrance, France Digitale, le Campus Cyber et le Secrétaire général pour l’investissement ont présenté le bilan 2021 des 160 startups de la French Tech spécialisées en cybersécurité.

Il révèle notamment une augmentation des levées de fonds, qui sont passées de 100 millions d’euros en 2020 à 630 millions en 2021. Certes, le tour de table de Ledger de 380 millions de dollars pèse beaucoup dans la balance, mais même en excluant ce cas particulier, la hausse reste conséquente.

Preuve d’un gain de maturité, le nombre de scale-up (comme Sis ID, Hackuity, Sekoia ou Mailinblack) est passé de 11 à 23. En revanche, l’étude pointe plusieurs blocages, notamment le manque d’innovation.

61 % des startups référencées ne font en effet que réinventer des solutions déjà existantes, « sans apporter d’innovations franches ». L’étude attribue ce défaut à un manque d’ouverture vers l’extérieur : seulement 22 % des fondateurs de startups sont en lien avec des laboratoires de recherche, et seulement 16 % avec le secteur privé.

Autres freins : la fragmentation du marché européen et les difficultés d’exportation, le manque de compétences disponibles freinant les recrutements, et une frilosité des investisseurs, des industriels, et même des créateurs de startups.

Partager cet article avec un ami