1 min

Première arrestation pour délit d’initié dans les NFT

Le FBI a arrêté l’ancien chef de produit d’une plateforme de vente de NFT, qui aurait profité de sa position pour acheter des crypto-actifs avant leur prise de valeur.

OpenSea est la plus grande plateforme spécialisée dans la vente de NFT. Entre juin et septembre 2021, son chef de produit, Nathaniel Chastain, aurait profité de sa position pour acheter des crypto-actifs peu avant qu’ils ne soient présentés sur la page d’accueil de la plateforme.

Il aurait ensuite pu revendre les NFT entre deux et cinq fois leur prix d’achat, avant de démissionner, en septembre 2021. OpenSea a diligenté une enquête interne contre lui : « son comportement était en violation de nos politiques d’employés et en conflit direct avec nos valeurs et principes fondamentaux », a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

OpenSea a transmis l’affaire aux autorités judiciaires et, ce 1er juin 2022, le FBI a arrêté Nathaniel Chastain à son domicile. Le ministère de la Justice l’accuse de fraude électronique et de blanchiment d’argent. Il encourt jusqu’à 20 ans d’emprisonnement.

Il s’agit du premier cas avéré de délit d’initié dans le monde des NFT : « les NFT sont peut-être nouveaux, mais ce type de stratagème criminel ne l’est pas. (…) Les accusations d’aujourd’hui démontrent l’engagement de ce bureau à éradiquer le délit d’initié – qu’il se produise sur le marché boursier ou sur la blockchain », a précisé le procureur Damian Williams.

« L’émergence de tout nouvel outil d’investissement, comme les NFT, incite certains à en exploiter les vulnérabilités à leur profit », a commenté Michael J. Driscoll, directeur adjoint du FBI.

Partager cet article avec un ami