1 min

Stop Covid : entre vraies questions et faux débats

10 06 2020

Lancée le 2 juin 2020, l’application « StopCovid » a aujourd’hui dépassé le million d’utilisateurs. Les doutes et débats à son sujet n’ont pourtant pas faibli : invasive, trop peu respectueuse des données personnes, à l’utilité opérationnelle limitée, mise en place tardivement… Mais si son développement a pris du retard c’est aussi parce qu’il a dû prendre en compte des enjeux et préoccupations en constante évolution, à la fois techniques, éthiques et juridiques. Sur le plan technique, « StopCovid » est passé du protocole « ROBERT » à « DESIRÉ », conservant un modèle centralisé mais tendant vers une possible interopérabilité européenne, s’affranchissant ainsi de Google et Apple au nom de la souveraineté numérique française. Quant à sa fiabilité et à sa sécurité, l’application semble avoir donnée des garanties de robustesse et de protection des données suffisantes pour être approuvée par la CNIL. Quel est le modèle de sécurité retenu ?

Quelles assurances avons-nous quant à la protection et à l’utilisation des données ? Un autre modèle aurait-il été souhaitable et possible ? Quid de l’acceptabilité sociale de cette application ?

 

Partager cet article avec un ami